Le poète
Le poète
Encore le poète
Le romancier
Encore le romancier
Le pamphlétaire
Le conteur
L'élu
Bibliographie
Pour enfants,ados,parents,profs,animateurs et...grands-parents!
Quelques propos:

"Lisons donc sans plus attendre ces versets prosaques décapants en nous tenant les ctes.Chacun en prend pour son grade."
Patrick Pérez-Sécheret
Revue Place au(x) sens

"Une manière de massacre en sympathie,comme s'en permettait Rabelais parlant de sorbonnagres et autres mandarins."
Paul Van Melle
Revue L'Inédit Nouveau

"Une écriture généreuse et exigeante,teintée d'humour et,parfois, de provocation".
François-Xavier Maigre
La Croix

"La beauté des poèmes est saisissante,l'écriture y est sans concession, pas emphatique, mais d'une grande noblesse"
Gilbert Desmée
Encres Vagabondes


"A l'écouter, poésie et action n'ont rien d'incompatible." La Croix (François-Xavier Maigre)
Le premier livre de Roland Nadaus,aujourd'hui introuvable,est paru au Mercure de France,en 1969.

Son titre annonçait déjà l'oeuvre et l'homme:

MAISON DE PAROLES


Vient de paratre pour le Printemps:
PRIRES D'UN RECOMMENANT
(Editions de l'Atlantique)


Prix Gasser de l'Académie de Bourgogne

"Si l'écriture est pour Roland
Nadaus,le siège de ses
obsessions,il n'en a pas moins construit une oeuvre,qui ne s'achèvera qu'avec la mort
-et s'il a pris du recul par rapport à la charge publique,c'est bien pour avoir plus de temps pour écrire et encore écrire-.

Jacques Fournier
(Préface à son choix anthologique:
Vivre quand même parce que c'est comme ça)


mis en oratorio par Jacques Bugard.Donné en première à La Ferme de Bel Ebat
"Un homme dans la ville,un poète dans la vie".
Jacques Morin

"Un homme,,une ville,un oeuvre:c'est Roland Nadaus"
Georges Cathalo

"Une oeuvre forte,généreuse,puissante et ambitieuse"
Christophe Dauphin

"C'est vif,brlant et tendre à la fois"
Jean Chatard

"Poète atypique s'il en est et dont l'expérience humaine se traduit en poèmes poignants,allant jusqu'au pamphlet."
Jehan Despert

"La poésie de Roland Nadaus est une poésie de combat contre la bêtise,une poésie d'amour et de révolte."
Serge Cabrol

"Roland Nadaus en deux autoportraits?"Un homme souffrant d'être homme -et qui en parle" et un "égotier de l'idéal":ce solitaire n'est pas seul."
François Huglo

rolandnadaus
16/12/07